19 août 2022

Le Violette champion de la Caraïbe

Le Violette athlétique club (VAC), 38 ans après avoir gagné la CONCACAF des clubs Champions et vice-champions en 1984, compétition baptisée aujourd’hui Ligue des Champions de la CONCACAF, vient de remporter un deuxième titre majeur dans son histoire, à savoir la CFU Club Championship 2022 en se débarrassant aux tirs au but (4-3) du FC Cibao, après un score vierge après le temps réglementaire et les prolongations (0-0), ce dimanche 22 mai 2022 à Santiago de Los Gaballeros, en République dominicaine dans un stade tout acquis à sa cause. 

Le doyen des clubs de la Caraïbe, en remportant l’édition 2022 de la CFU Club Championship, vient d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du football de la région et d’Haïti puisqu’il est devenu l’unique équipe haïtienne ayant gagné les deux compétitions majeures organisées au niveau de clubs par la Confédération d’Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes de football.

Pour y arriver, le Violette AC a, dans son ensemble (dirigeants, staff technique et joueurs), consenti d’énormes sacrifices pour que l’équipe reste vivante, car depuis fin mai 2021, le championnat national de D1 a été stoppé pour ne plus reprendre jusqu’à date. Dans la foulée, le Violette AC, en vue de bien représenter le pays dans la CFU Club Championship 2022, allait se renforcer avec Élyvens Déjean (Don Bosco FC) désigné MVP de la compétition, Windy Saint-Félix (Real Hope FA), Stevenson Jeudy (America FC), Jean Fabrice Védrine (Cosmopolites) ou encore Shelove Archelus qui avait joué au Danemark mais aussi Steven Saba de retour au bercail après un laps de temps passé à l’Impact de Montréal au Canada.

En plus de se renforcer avec de nouvelles figures, le Violette AC, sous la houlette de Rony Attimy et de son Directeur technique Webbens Princimé dit Itala, a dû aussi reprendre le chemin des terrains afin de se préparer pour l’échéance dominicaine, programmée du 13 au 22 mai à Santiago de Los Gaballeros. Privé de championnat national, le Vieux tigre s’est contenté de disputer la Supercoupe Amani-y à Saint-Marc où il s’était fait éliminer en quart de finale.

Pour peaufiner sa préparation avant de se rendre en République dominicaine, le Violette a dû aussi braver les dangers  pour se rendre au Ranch de la Croix-des-Bouquets qui est devenue depuis des lustres la vallée de l’ombre et de la mort en raison de la menace que représente le gang armé des 400 Mawozo.

Pour son premier match de poule dans la CFU Club Championship 2022, le Violette AC, accrédité d’une très belle première période, a été humilié (3-0) par le FC Cibao de Charles Hérold Junior. Cependant, le Vieux tigre a su relever la tête pour s’imposer non sans peine (3-2) face à Cavalier SC de la Jamaïque. Pour se hisser en demi-finale lors de sa deuxième sortie dans cette compétition, il a fallu que le Violette AC attende ce match nul (3-3) entre le FC Cibao et le Cavalier SC.

Morale au beau fixe et confiance retrouvée, le Violette AC, en quête d’embellir son palmarès et d’écrire une nouvelle page dans son histoire, a réussi un récital face à Waterhouse FC, corrigé (3-1) avec un doublé de Stevenson Jeudy et un but de Roberto Badio Louima. Et depuis, le Violette, qualifié pour la grande finale de la CFU Club championship 2022, ne vise que le titre de champion et composte l’unique billet donnant accès à la phase de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Dimanche soit face à Cibao, il a fallu attendre la 20e minute de jeu pour voir l’arbitre expulser sévèrement Renato Lambert et accorder un penalty litigieux à FC Cibao. Bien planté sur ses jambes, Steeve Sanon, le dernier rempart du Violette AC, a stoppé le penalty de Charles Hérold Junior. Ainsi s’achevait la mi-temps (0-0).

Au retour des vestiaires, les Dominicains du Cibao qui jouent en supériorité numérique, n’ont pas levé les pieds de l’accélérateur. En face, le Violette plie mais ne rompt pas. Au terme du temps réglementaire, les deux protagonistes se sont quittés sur le score de parité (0-0), et même les prolongations ne sont pas arrivées à départager les deux équipes.

Au terme de la fatidique séance des tirs au but, c’est le doyen des clubs qui, grâce à des tirs réussis par Élyvens Déjean, Steven Saba, Shelove Achélus, allait être sacré CHAMPION de la Caraïbe pour succéder au passage à Cavaly AS de Léogâne, lauréat de cette compétition l’année dernière.

Le Violette AC, nouveau champion de la Caraïbe, et ce 38 ans après son premier titre à l’échelle internationale, prend déjà rendez-vous pour disputer la phase finale de la Ligue des champions de la CONCACAF 2023. 

Il ne reste qu’à féliciter le Vieux tigre, trois fois champion national (1993, 1999 et 2021) qui vient d’ajouter un nouveau trophée à son armoire déjà garni de nombreuses coupes, entre autres la Ligue des Champions de 1984 et de nombreuses Coupe Pradel, qui récompensait dans le temps le championnat métropolitain.

Source: https://lenouvelliste.com/article/235909/le-violette-champion-de-la-caraibe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.