Le directeur général de la Police nationale d’Haïti, Léon Charles, a fait le point, le mardi 4 mai, sur la libération du Dr Jenny Édouard Pierre-Lys et de son fils lundi 3 mai. Lors d’une conférence de presse tenue en la résidence officielle du Premier ministre a.i. Claude Joseph, le chef de la police a retracé les circonstances et fait le bilan de cette opération menée par la cellule anti-enlèvement de la police judiciaire. « Les parents avaient alerté la police dans les premières minutes. On a travaillé ensemble et on est parvenu à localiser le lieu de séquestration. L’opération a été menée au niveau de Canaan 50 par plusieurs unités de la police. Nous avons libéré des otages qui sont à présent sains et saufs », a fait savoir le directeur Charles.

Dans la foulée, M. Charles a aussi présenté le bilan de cette opération. « Un fusil automatique a été saisi. Un bandit a été stoppé lors des échanges de tirs avec les forces de l’ordre. Un autre bandit est en cavale et il est recherché activement », a-t-il indiqué. 

La liste des cas d’enlèvements continue de s’allonger dans la région métropolitaine. Un employé de la Direction générale des impôts (DGI) a été enlevé lundi soir, selon plusieurs sources. En réaction, ses collègues ont érigé des barricades à l’avenue Christophe et observé un arrêt de travail. Au cours de la conférence de presse de ce mardi, Léon Charles dit admettre une recrudescence des cas de kidnapping dans le pays. Le numéro un a toutefois assuré que son institution est en train d’agir sur 3 niveaux pour résoudre le problème : la prévention, le renforcement des capacités opérationnelles et la répression.

Source: https://lenouvelliste.com/article/228841/kidnapping-deux-otages-liberes-un-presume-bandit-tue-une-arme-saisie-annonce-leon-charles